De la publicité sur les sommets? Non merci! Pétition pour des sommets libres de pub

La publicité n’a rien à faire sur les sommets, encore moins si elle est installée de manière fixe. Sa présence dégrade la montagne sauvage, elle porte donc préjudice non seulement à l’espace vital des animaux mais aussi à l’expérience vécue là-haut.

Un exemple récent particulièrement choquant est constitué par les stèles métalliques (15 x 60 cm) installées sur 150 sommets des Grisons par la Banque cantonale homonyme à l’occasion de son 150ème anniversaire – chacune pourvue d’un QR-code faisant office de livre de sommet digital. Selon notre enquête, une centaine de ces stèles se situent sur des sommets reculés plus ou moins à l’abri de toute influence humaine – certains ne comportant même pas de chemin d’accès.

Chez Mountain Wilderness Suisse nous sommes de l’avis que les sommets sauvages ne sont pas un support publicitaire! Comptant parmi les derniers espaces intacts de notre pays, ils doivent être préservés pour permettre à notre génération comme aux suivantes de vivre des moments authentiques au sein d’une nature inviolée.

Aux termes des premières discussions, notre demande de démontage de ces stèles publicitaires a été refusée par la banque. Aucun démantèlement n’est prévu pour l’heure. Signe toi-aussi la pétition et mettons ensemble sous pression la Banque GKB ainsi que toute autre entreprise abusant de la nature comme espace de marketing. Ta signature enverra aussi un signal aux communes afin qu’elles cessent de soutenir ce genre d’action à l’avenir.

Petizione per vette senza pubblicità – in italiano
Petition für werbefreie Gipfel – auf Deutsch

Signer maintenant!


Nombre de signatures récoltées:


Autocollants pour des sommets libres de pub

Tu prévois une randonnée dans les Grisons? Commande des autocollants et colle-les sur les codes QR de la banque cantonale GKB. Tu trouveras ici la liste des sommets affublés d’une stèle de la GKB.

Envoie-nous ta photo par e-mail où partage ton action avec nous sous #sommetssanspub !

Nous défendons des sommets libres de publicité:

mountain wilderness - Alpenschutz, Bergsport, Wildnis

Caro North

Alpiniste professionnelle et guide de montagne

«Ce que je recherche en montagne c’est le lien avec la nature, l’environnement sauvage et originel – mais surement pas la pub! Il est important de les préserver et de démonter ces installations métalliques.»

mountain wilderness - Alpenschutz, Bergsport, Wildnis

Denys Thommen

Guide de montagne

«La publicité et la consommation sont omniprésentes. Sur la montagne, nous faisons une pause dans tout cela. Nous voulons que cela reste ainsi.»

mountain wilderness - Alpenschutz, Bergsport, Wildnis

Katharina Conradin

ex-présidente de CIPRA International

«Il y a de moins en moins de paysages intacts en Suisse. En même temps, nous savons tous à quel point il est précieux pour chacun de pouvoir déconnecter. Les stèles de la GKB sont une intrusion inutile dans les derniers espaces sauvages, elles doivent donc être retirées.»

mountain wilderness - Alpenschutz, Bergsport, Wildnis

Marco Volken

Photographe de montagne et auteur indépendant

«Et le prochain coup? De la pub pour des croquettes pour chien? Gardons donc la montagne comme espace non commercial.»

mountain wilderness - Alpenschutz, Bergsport, Wildnis

Franziska Grossenbacher

Directrice adjointe de la Fondation suisse pour la protection du paysage

«En ligne ou dans la rue: nous sommes partout confrontés à la publicité. Qu’on abuse même des sommets comme espace publicitaire, c’est le pompon!»

mountain wilderness - Alpenschutz, Bergsport, Wildnis

Vanessa Rueber

Coordinatrice du marketing environnemental chez Patagonia Suisse

«C’est inquiétant de voir autant de publicité s’insinuer dans nos espaces sauvages. Nous devrions tout faire pour les laisser libres de toute réclame – chacun doit garder la liberté de profiter de la nature sans devoir lire les panneaux des banques.»

mountain wilderness - Alpenschutz, Bergsport, Wildnis

Hanno Schwab

Fondateur et propriétaire de la société Earlybirdskis

«En montagne je me mets off. J’y recherche l’aventure et la déconnection du rythme quotidien. Les sommets sont tout sauf des Colonnes Morris, aucune envie d’y être embêté par les réclames.»

mountain wilderness - Alpenschutz, Bergsport, Wildnis

Nora Scheel

Directrice de campagne et alpiniste

«La haute-montagne est l’un des rares endroits de Suisse encore vierge de construction, et elle doit le rester!»

Contexte

Les montagnes dans la publicité ça ne date pas d’hier. La publicité en montagne on en rencontre de plus en plus. Mais il s’agit souvent de campagnes de courte durée, comme par exemple l’illumination de la face nord de la Jungfrau avec le logo de la multinationale pharmaceutique Bayer. Il peut toutefois aussi s’agir d’installations plus durables comme celle du fabricant de chaussures On, qui a construit en 2019 une cabane arborant son logo au bord d’un lac perdu des Grisons. Ces actions de communication se déroulent souvent dans des coins touristiques, mais aussi de plus en plus au beau milieu d’une nature intacte. Le problème se pose quand il s’agit d’intrusions durables dans des secteurs vierges.

C’est ce qui s’est passé en 2020 lorsque la Banque Cantonale des Grisons (GKB) s’est érigé son propre monument sur 150 sommets. Ces stèles métalliques de 15 x 60 cm, vissées sur des sommets parfois complètement sauvages et munies du QR-Code de la banque, sont un emblème de l’appropriation des espaces naturels à des fins publicitaires. Mountain Wilderness Suisse s’est insurgé d’emblée contre ce projet mais la banque en a lancé la mise en œuvre sans nous apporter de réponse.

Dans le cadre d’une étude commune avec l’Institut Fédéral de recherche WSL en 2019, nous avons cartographié les endroits restés sauvages dans notre pays. C’est sur cette base que nous avons analysé combien des sommets «colonisés» par la GKB se situaient dans des zones particulièrement intactes. Le résultat: 100 des 150 installations se trouvent dans des secteurs de haute ou très haute valeur en termes de sauvagerie (indice supérieur ou égal à 15). Ce qui signifie qu’ils sont restés à l’état naturel, loin de tout, et quasiment à l’abri de toute influence humaine.

A la fin de l’année jubilaire, nous avons pris contact avec la banque pour lui demander de «libérer» au minimum ces 100 sommets. Nous avons longuement expliqué notre position, attiré l’attention sur leur particularité, mais rien n’y a fait: la banque a refusé notre demande et elle campe sur sa volonté de laisser en place ces plaques d’acier. Aucun démontage n’est prévu.

Pourquoi les sommets doivent rester libres de pub?

La montagne sauvage est un contrepoids au monde d’en bas marqué par le stress, l’urbanisation, la consommation et la publicité. Nous avons besoin aujourd’hui plus que jamais d’endroits où il est encore possible de faire en toute tranquillité l’expérience d’une nature authentique et vierge de toute intrusion inutile. Ces espaces de haute qualité en termes de sauvagerie sont de plus en plus souvent confisqués par de la publicité d’entreprise.

En ont-ils le droit?

La situation légale n’est pas pour nous le critère majeur, ces constructions sont quoiqu’il arrive inacceptables aux yeux de Mountain Wilderness Suisse. Nous avons néanmoins tenté de clarifier les aspects juridiques afférents à ces installations publicitaires. Selon les informations fournies par la banque GKB, si ces stèles ne doivent pas faire l’objet d’un permis de construire au sens de l’ordonnance sur l’aménagement du territoire cantonale des Grisons, elles doivent toutefois être autorisées par les communes. Certaines ont d’ailleurs refusé ces stèles sur leur territoire. D’autres comme Pontresina ont limité leur autorisation dans le temps. Une zone d’ombre persiste quant à savoir si la mise en place de ces stèles au sein de zones protégées doit faire l’objet d’un permis de construire cantonal. Nous avons également sollicité un avis de droit pour savoir si la pratique juridique du canton des Grisons – qui n’exige pas de permis de construire pour ce type d’installation – est compatible avec le droit fédéral.

A qui s’adresse la pétition?

Les signatures seront remises de manière «solennelle» à la banque cantonale des Grisons – avec la demande renouvelée de démonter ces panneaux d’acier et de s’abstenir à l’avenir de ce style d’action publicitaire.

Quel sera l’effet de la campagne «Pour des sommets libres de pub»?

A court et moyen terme…

  • Les stèles métalliques de la banque GKB doivent être démontées
  • Les communes de montagne doivent être sensibilisées afin de ne plus tolérer ce genre d’action
  • Les alpinistes et randonneurs mais aussi le grand public doivent prendre conscience du problème posé par la publicité en montagne
  • Les entreprises doivent comprendre que la publicité en pleine nature est envahissante et indésirable

A long terme…

  • Nous visons un durcissement des principes juridiques régulant la publicité en pleine nature

Autres liens

Pétition sur Campax
Magazin Wildernews Nr. 74 zu «Werbung am Berg»
Étude sur les espaces sauvages de Mountain Wilderness Suisse et l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL