Escalade

Mountain Wilderness Suisse milite pour une culture de l’escalade aussi large que possible en Suisse. Cela englobe les pratiques « plaisir », mais aussi le « keepwild! climbs » ou les formes intermédiaires. Les différentes manières de faire de l’escalade doivent pouvoir coexister avec les mêmes droits.
Par escalade « plaisir », nous entendons l’escalade sur des voies bien à très bien sécurisées.
Par keepwild! climbs, nous entendons des itinéraires où les grimpeurs placent eux-mêmes des protections telles que les coinceurs ou les friends. Lorsqu’ils repartent, ils laissent derrière eux un rocher vierge de toute trace d’activité humaine. Ce type d’escalade est aussi appelé « trad » (traditionnelle) ou « clean » (escalade sur coinceurs).

La position de Mountain Wilderness Suisse :

  • Style d’escalade : il existe aujourd’hui un grand nombre de voies « plaisir » de tous niveaux. Trop souvent, ces voies sont équipées aux dépens d’autres styles d’escalade. Le développement des itinéraires « plaisir » ne doit pas se faire au détriment des voies « trad ». Mountain Wilderness Suisse considère qu’un spit n’a pas de raison d’être à côté d’une fissure qu’on peut protéger avec une protection amovible. Le perforage de ces voies signifie une perte d’espaces d’expérience. La ressource en rochers adaptés à l’escalade est limitée, et celle en voies à protéger soi-même l’est encore plus !
  • Escalade et protection de la nature : en basse altitude, en particulier, les falaises sont un lieu de refuge important pour la flore et la faune. Tous les grimpeurs, qu’ils pratiquent l’escalade « plaisir » ou « trad », doivent en être conscients et se comporter de façon respectueuse vis-à-vis de la faune et de la flore des rochers. Nous pouvons tous éviter de perturber les habitats de la faune et de la flore par nos activités. Mountain Wilderness Suisse veut sensibiliser les grimpeurs qui escaladent des rochers encore intacts à préserver ces îlots de nature sauvages. C’est pour cette raison que nous pensons qu’il est important que les grimpeurs effacent les traces de leur passage lorsque c’est possible. Certaines règles fondamentales doivent être respectées : se rendre sur le site d’escalade en transports publics ou en covoiturage, utiliser les voies de montée ou de descente existantes, ménager les plantes et les lieux de nidification, respecter les règles de protection et maintenir la zone d’escalade propre.

Ce que nous faisons :

Style d'escalade :

  • Information : nous parlons régulièrement de l’escalade « trad » dans notre revue bisannuelle « Wildernews », et faisons tous les deux mois le point sur l’actualité dans notre newsletter. Nous voulons sensibiliser les grimpeurs à la pratique du « clean climbing » et conserver pour les générations futures l’éventail complet des expériences de l’escalade.
  • Sensibilisation : nous effectuons un travail de communication ciblé pour attirer l’attention sur les problématiques liées aux sports de montagne, en particulier dans notre revue « Wildernews » et dans notre newsletter.
  • En ligne : nous proposons sur notre site www.keepwildclimbs.ch une plateforme d’information avec de nombreux conseils utiles sur le « clean climbing » – le cœur de notre campagne.
  • Position : Mountain Wilderness Suisse milite pour que la discussion autour de l’escalade sans spits continue de se développer.
  • Publications : pour encourager l’escalade sans protections fixes, nous avons déjà publié plusieurs topos d’escalade « keepwild! ». Nous cherchons le dialogue avec les grimpeurs, les aménageurs et d’autres acteurs. Avec le grimpeur professionnel Robert Jasper, nous avons produit il y a déjà plus de 10 ans un film sur l’escalade keepwild!
  • Actions : chaque année, nous organisons les « keepwild! climbing days », un camp d’escalade de plusieurs jours consacré entièrement à l’escalade « trad ».

Liens complémentaires :