Étude sur les espaces sauvages

Où (s’ils existent encore) se situent les espaces sauvages en Suisse ? Quelles peurs soulèvent-ils – et quel est leur potentiel ? Dans le cadre d’une vaste étude, nous examinons ces questions avec l’Institut fédéral de recherches WSL.

Espaces sauvages sous pression

Les espaces sauvages – compris comme des sites où l’homme laisse la nature se développer librement, sans intervenir ni la contraindre à ses propres besoins – ne sont plus très nombreux dans les Alpes. Les derniers espaces sauvages de qualité se situent dans les Hautes Alpes, partiellement composées de glaciers. Pourtant là aussi, les espaces sauvages sont menacés par le développement d’infrastructures touristiques et par les intérêts de l’industrie énergétique. A côté de ces sites authentiques, il existe cependant aussi des vallées et des régions dans lesquelles la nature renaît et se crée un nouvel espace. Mais où exactement se situent les espaces sauvages et comment peut-on les promouvoir ? Nous avons examiné ces questions dans l’étude « Le potentiel des espaces sauvages en Suisse ».

Interaction entre l’homme et le paysage

Le potentiel des espaces sauvages ne résulte pas uniquement de la qualité écologique d’un site, mais dépend aussi fortement de l’acceptation de la population locale et de la motivation des autorités cantonales. Sans ces éléments, il n’est pas possible de promouvoir les espaces sauvages. Nous avons ainsi réalisé, dans le cadre d’une approche novatrice, deux travaux de recherche en collaboration avec l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL. Un travail de recherche en sciences sociales a examiné l’acceptation, le potentiel et les enjeux de société des espaces sauvages à partir de l’exemple  Maderanertal.

Un travail de recherche en écologie a analysé la présence d’espaces sauvages en Suisse. A cet effet, il a cartographié la qualité des espaces sauvages sur une trame de 100 m sur 100m à l’aide de quatre critères : caractère naturel, influence de l’homme, isolement et rugosité/rigueur de la topographie.

Publication importante

Ensemble, les deux travaux de recherche forment l’étude «  Le potentiel des espaces sauvages en Suisse  ». L'étude paraîtra à la fin de l'année 2018 dans la série de publications Bristol de la maison d'édition Haupt. Il s’agit de l'une des publications les plus importantes de Mountain Wilderness Suisse de ces dernières années.

Promu par :