Parcs nationaux

Mountain Wilderness Suisse salue la création de parcs d'importance nationale, aussi bien comme instrument de protection de la nature que comme contribution à un développement régional durable. Ces deux objectifs ne doivent toutefois pas être mis en opposition.

La position de Mountain Wilderness Suisse :

  • Préserver et valoriser : protéger les paysages de montagne vierges et originels et laisser libre cours aux processus naturels, voici ce qui doit prévaloir selon nous dans les zones centrales des futurs parcs nationaux. Des sites intacts, authentiques et sauvages ne doivent pas faire l'objet d’aménagements, qu’ils soient touristiques ou non.
  • Expérimenter : les Alpes font partie des dernières régions d'Europe où il est encore possible de faire l'expérience de la nature sauvage. Nous tenons à ce que cette expérience des espaces sauvages reste possible. En d'autres termes : ressentir la nuit, le calme et le silence, la virginité, l'espace, l'intégrité, la solitude et l'éloignement au sein de grands territoires contigus. Mountain Wilderness accepte donc aussi d'éventuelles restrictions au libre accès dans les zones centrales. Mais l'homme ne doit pas pour autant être exclu par principe de la nature.
  • Développement régional : les zones périphériques des nouveaux parcs nationaux sont des régions modèles pour un développement durable ; à ce titre, elles sont aux yeux de Mountain Wilderness Suisse un instrument unique pour se démarquer des autres régions. La marque "parc national" peut et doit être sciemment utilisée pour un développement économique durable. Mountain Wilderness Suisse est toutefois aussi de l'avis que les zones périphériques des parcs nationaux doivent également faire l'objet de lignes directrices claires et transparentes quant à ce qui est possible et ce qui ne l'est pas. En outre, des objectifs mesurables doivent êtres établis afin que l’efficacité de l’instrument parc national puisse être également évaluée.

Liens complémentaires :

Position Parque Nacional (Allemand)