Vélo tout-terrain: avec ou sans assistance?

Les offres dans le domaine du VTT sont devenues une partie intégrante de la stratégie touristique de nombreuses destinations. De plus en plus d'itinéraires sont balisés et c'est ainsi le réseau de sentiers existants qui s'adapte aux besoins des vététistes. De nouveaux chemins ou passages sont fréquemment aménagés exclusivement pour eux. Sans parler du VTT électrique qui ouvre plein de nouvelles possibilités.

Le respect de la nature et du paysage

Les vététistes constituent un public relativement nouveau sur les chemins de randonnée, les trails balisés et les pistes créées à leur intention. Ceci exige d'une part une cohabitation respectueuse avec les randonneurs et autres pratiquants de sports de montagne, d'autre part l'aménagement des infrastructures pour le VTT doit se faire en harmonie avec la nature. En collaboration avec la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage, Pro Natura, le WWF Suisse et BirdLife Suisse, Mountain Wilderness Suisse a publié un document de synthèse comportant des recommandations sur le thème du VTT.

Recherche mountain-biker sachant renoncer

Dans le domaine du VTT aussi, savoir renoncer fait partie des choses importantes. Il s'agit là encore de se poser la question: qu'est-ce qui est vraiment nécessaire? Ai-je vraiment besoin d'un moteur ou est-ce juste pour encaper 3 descentes au lieu d'une ? La capacité à renoncer devrait être également au centre des choix d'infrastructure en montagne: suis-je capable de renoncer à aplanir un chemin au bulldozer afin de l'adapter à mon modeste niveau technique? Mountain Wilderness Suisse souhaite inciter à la réflexion: ma force et mes capacités propres ne doivent-elles pas constituer le facteur limitant de ma pénétration dans le milieu naturel?

La position de Mountain Wilderness Suisse
Position sur vélo tout-terrain, protection de la nature et du paysage