Un vent nouveau souffle sur le débat autour de l’héliski

Dans un arrêté publié récemment au sujet des places d’atterrissage en montagne, le Tribunal Administratif Fédéral a conclu que la suppression des 2 places d’atterrissage en montagne de Gumm et de Rosenegg était illicite et a donc suspendu la disposition correspondante. Il a en même temps confirmé que la fixation des places d’atterrissage en montagne décidée en 2014 présentait de graves lacunes juridiques.

_Communiqué de presse