25 années sauvages: réunion-anniversaire dans la jungle périurbaine

Michael Zimmermann, ingénieur agronome et président de l’association Infozentrum Eichholz nous a conduit à travers cet ancien marais que l’homme a déjà utilisé de bien des façons: en 1922, un remblaiement a permis la naissance d’un terrain d’athlétisme qui servait à la fois pour les championnats suisses et pour l’entrainement du club de football des Young Boys. L’affectation en zone naturelle, à laquelle était dévolu en outre un rôle de formation à l’environnement, a eu pour conséquence une renaturation partielle du site. Grands et petits peuvent désormais profiter des bords de l’Aar et comprendre comment cette zone humide est devenue une oasis périurbaine.

Bilan et perspectives

Le 1erbilan de la soirée: 5 kg de fromage de montagne, 1 kg de saucisses, 2 kg d’hummus et 10 kg de pain ont été dévorés durant l’apéro riche. Les 60 participants ont partagé boissons, spécialités montagnardes des 4 coins du pays, mais aussi discussions animées. Le 2ème bilan, celui des comptes 2018, a été présenté ensuite par Michaël Zurkinden, membre du comité. L’équipe du bureau a exposé ensuite durant la partie statutaire les projets et les succès de l’année écoulé avant de proposer un 1er aperçu des mois à venir: le 22 mai aura lieu le 1ermarché aux puces alpin, en juillet prochain ce sera au tour du nouveau topo d’escalade C(H)lean! de voir le jour. Sans oublier le débat autour d’une «pratique écologique du VTT» et la promotion du discours sur les espaces sauvages. Un autre temps fort de cette année de jubilé sera le bureau «pop-up» dans les Alpes: du 10 au 29 août, le bureau de Mountain Wilderness Suisse prend ses quartiers d’été dans le Val Müstair. L’équipe abordera sur le terrain les défis et les opportunités liés à la nature sauvage, aux sports de montagne, et à la protection des Alpes.

Les anecdotes déjantées du quart de siècle écoulé

Sitôt la partie officielle achevée et les verres à nouveau remplis, les participants ont pu écouter les anciens responsables de notre association raconter leurs petites histoires croustillantes. Ce sont eux qui ont fait passer MW Suisse du stade de simple mouvement à celui d’association pourvue du droit de recours. Katharina Conradin (en poste de 2011 à 2018) se souvient tout particulièrement de la manifestation «Stop aux pseudo-entrainements BMW» au col de la Flüela en 2013: «un reporter télé pour deux manifestants, c’était du jamais vu!». La mobilisation «En marche pour la protection du Mont-Blanc» de 1996 et 1998 a suscité elle aussi un bel impact médiatique – avec quand même beaucoup plus de participants. Reto Solèr (1994 – 2001) transpire encore en se souvenant des affres de la coordination de plus de 70 personnes. Mais cela a toujours été dans l’ADN de MW de savoir faire parler de soi au travers d’actions politiques imaginatives. Elsbeth Flüeler (2001 – 2011) a également sorti de sa caisse un nombre important de faire-part de naissance, quel meilleur témoignage de la créativité de nos membres et collaborateurs…

La descendance est donc assurée, et c’est tant mieux. Malgré l’atmosphère enjouée de la soirée, une chose reste bien claire : MW Suisse joue plus que jamais un rôle capital et chaque soutien compte. Par conséquent: aux 25 prochaines années sauvages !

Plus d’images: Galerie de photos sur Facebook

ManyVidsHD - Hottest vids from your favorite content creatorsErotic Porn; Passionate, Sensual Sex Videos | EroticaX