Mountain Wilderness Schweiz
twitter.com icon
facebook.com icon

La campagne « Stopp dem Schrott » se poursuit depuis 1995 avec une intensité variable. A l’origine, elle a été lancée par des membres et collaborateurs pour une meilleure évacuation des territoires militaires visés dans les Alpes, autrefois un des problèmes les plus frappants. De 2002 à 2004, moutain wilderness a de nouveau fait des contrôles dans les zones ciblées, a mené des actions d’évacuation et a abordé le problème de manière professionnelle et conséquente grâce à la pression médiatique. Depuis l’automne 2010, mountain wilderness est à nouveau en contact avec les responsables du DDPS et essaie maintenant, à l’aide d’illustrations de cas critiques, d’obtenir une amélioration de l’évacuation des territoires visés.

De son côté, l’armée a réagi avec une collaboration constructive. Merci beaucoup ! Bilan : le problème est désamorcé, mais pas encore réglé.

Nos actions et pierres d’achoppement

  • Les glaciers ne sont pas des cibles ! : L’armée tire encore sur des glaciers où la mitraille s’élimine élégamment et comme par enchantement dans les crevasses. Même Aletsch, patrimoine mondial naturel de l’UNESCO, est visé. Une manifestation de protestation de mountain wilderness au glacier de Fiesch et une initiative parlementaire avaient pour but la suppression des territoires militaires dans les sites classés au patrimoine mondial naturel ainsi qu’une évacuation complète des résidus de munitions sur tous les glaciers de Suisse. Malgré cela, l’armée se montre encore aujourd’hui résistante vis-à-vis de toute critique. La justification du DDPS : ils ont commencé à tirer dans ces zones bien avant qu’elles ne figurent au patrimoine mondial.
  • Les montagnes ne sont pas des décharges ! : au travers d’actions, de la médiatisation et de rappels constants, mountain wilderness rend attentif au fait qu’un déblaiement systématique des territoires militaires est urgemment nécessaire.
  • Les ratés sont un grand danger ! : il y a toujours des ratés dans les environs de nombreux sentiers empruntés. mountain wilderness a obtenu que toute annonce soit à nouveau indemnisée en tant que « récompense à la découverte ».