Mountain Wilderness Schweiz
twitter.com icon
facebook.com icon

Le tourisme lent est:

  • relax: le tourisme lent s'adapte à la vitesse des lieux. A l'opposé de la rapidité et de la pression des villes, la lenteur de la nature s'érige en valeur. Le tourisme lent rend possible une expérience marquante et un ressourcement, qui ne s'offrent pas au passage en coup de vent.
  • pour l'intégration et le renforcement de l'identité: le tourisme lent est contre les relations à sens unique. Ce qu'il peut offrir est enraciné dans la nature et la culture de la région. Il fait participer les visiteurs à la vie et à la culture locales. D'autre part, il valorise aussi la population locale.
  • de grande valeur, créatif et coopératif: chaque lieu a des qualités qui lui sont propres et des hommes créatifs. Les désavantages compétitifs de certains lieux peuvent être compensés par des prestations de qualité (des offres soignées, un site intact, une belle architecture, le soin pour la nature, l'hospitalité, l'information etc.). Seule une bonne coopération entre les visiteurs et l'hôte sera garante d'une bonne qualité.
  • proche de la nature: le tourisme soigne son capital, les paysages naturels et culturels. Le tourisme proche de la nature préfère les déplacements lents, et renonce aux voyages hâtifs, menés tambour battant.
  • authentique: les qualités et particularités d'une région n'ont pas besoin d'un verbiage marketing. Ce qui est original compte. Les Alpes ne sont pas un parc d'attraction.
  • accueillant: l'accueil chaleureux est le premier critère pour un tourisme de qualité. Des invités contents deviendront des amis. Un accueil amical ne coûte rien, et a bien plus d'influence que tout autre critère.
  • constructif: le tourisme de l'avenir sensibilise les touristes à la nature et à la culture. Il favorise le vécu, et prend au sérieux un rôle éducatif. Un tel tourisme s'adresse aux cinq sens: des coups d'oeil esthétiques, de bons repas, des sons originaux, de nouvelles sensations, des odeurs inédites.