Mountain Wilderness Schweiz
twitter.com icon
facebook.com icon

La glace polaire et les glaciers sont en train de fondre, le niveau des océans monte, les périodes de sécheresse se multiplient et les cours d’eau s’assèchent. Le monde se voit confronté au plus grand défi écologique, social et économique. Le milieu alpin suisse est aussi particulièrement touché. Par exemple, si la température monte en moyenne de 2°C, alors dans l’arc alpin, elle montera de 4°C. Les changements sont déjà visibles à l’œil nu : selon une étude de l’ETH de Zürich, les glaciers ont perdu 12% de leur volume en 10 ans. Depuis les années 70, ils ont perdu plus du tiers et en 2050 ils auront perdu les 75% de leur volume. Les conséquences : inondations et une augmentation des glissements de terrain.

Les énergies renouvelables

La réduction de l’émission du CO2 doit être atteinte par une réduction substantielle de la consommation énergétique et par une promotion des énergies renouvelables comme l’eau, le vent, le soleil, la biomasse et la géothermie.

La rétribution à prix coûtant de l’électricité issue des énergies renouvelables fait partie de la stratégie de la promotion des énergies renouvelables de la Confédération. A la fin de l’année 2009 plus de 630 projets ont été soumis. Malheureusement tout ce qui est bon pour le climat ne veut pas forcément dire bon pour la nature et le paysage. Un conflit entre les énergies renouvelables (production énergétique sans production de CO2) et la protection des milieux naturels alpins est inévitable. Pourtant, mountain wilderness soutient ces deux stratégies. mountain wilderness s’est donné comme but de s’immiscer dans la discussion afin de trouver les meilleures solutions et les endroits les plus adéquats pour la production d’énergie verte.

L’alliance pour une politique climatique responsable

Plus de 50 organisations (des domaines du développement, des églises, de la santé, des branches professionnelles, des syndicats, de la politique ainsi que de la protection de l’environnement et des consommateurs) ont formé une grande alliance pour une politique climatique responsable. Au nom de 1.8 millions de Suisses, cette alliance réclame à la Confédération une politique énergétique, des transports et de l’habitation qui adapte ses lois aux nouveaux défis que le futur apportera.

Depuis 2006 mountain wilderness est membre de l’alliance climatique. En tant que membre nous nous engageons contre le renouvèlement des centrales nucléaires ou le renforcement de l’énergie nucléaire. Nous prenons part aux plans pour les énergies vertes dans les Alpes d’une manière constructive mais critique. En même temps nous proposons des solutions pour réduire la consommation énergétique lors des activités sportives dans les montagnes. Par exemple : l’utilisation des transports publics nous tient particulièrement à cœur.