Mountain Wilderness Schweiz
twitter.com icon
facebook.com icon

Sport en montagne et environnement

Les sports «outdoor» sont en vogue. Des randonnées classiques jusqu'à la grimpe extrême, les différents sports attirent de plus en plus de personnes dans les montagnes. D'un côté, c'est positif, car on ne protège que ce que l'on connaît.

D'un autre côté, cela augmente le nombre d'atteintes portées à la nature. Des conflits entre la nature et les différents groupes d'utilisateurs peuvent se produire. L'ampleur des dégâts dépend de la façon dont ces sports sont pratiqués.

Les conflits avec l'environnement

Les nuisances envers l'environnement commencent déjà quand on se rend dans les montagnes: les émissions de polluants dues aux déplacements en voiture sont considérables. mountain wilderness propose des concepts alternatifs et des outils pour un alpinisme utilisant les transports publics.

Partout où l'homme passe dans la nature, il laisse des traces, moins fugaces que l'empreinte de ses pas dans la neige ou le sable: des déchets, des plantes détruites par les piétons ou les roues des VTT, le gibier qui fuit, l'érosion qui est amplifiée...

Sport en montagne et environnement le centre de compétence sur les sports d'aventure et l'environnement de mountain wilderness, ne souhaite pas interdire mais sensibiliser et informer: «Les sports d'aventure en montagne: oui, mais...»

Les conflits d'utilisation

mountain wilderness voit la pratique des sports en montagne comme une expérience enrichissante, particulièrement lorsqu'elle prend en compte les particularités culturelles et régionales (culinaires entre autres). Nous encourageons le tourisme lent, qui offre des expériences à multiples facettes.

L'utilisation de plus en plus intensive des montagnes et des forêts comme lieux de ressourcement conduit à une augmentation des conflits entre les différents sportifs: entre promeneurs et vététéistes, entre raquetteurs et conducteurs de motoneiges. Même au sein de groupes pratiquant le même sport peuvent survenir des conflits, parce qu'ils occupent le même terrain: il y a des bouchons dans les voies d'escalade, et une cordée met en danger les suivantes à cause du risque de chutes de pierres. Un groupe de randonneurs peut faire partir une avalanche sur un autre groupe en contre-bas.

Les groupes d'utilisateurs s'étendent encore aux paysans, forestiers, chasseurs, propriétaires fonciers, indigènes et protecteurs de la nature.